La Révolution française en voulant marquer une rupture avec l’Ancien Régime va, entre 1789 et 1803, élaborer une législation pour accueillir les étrangers et les naturaliser, ou plutôt en faire des « citoyens français ». Cette politique, influencée par les événements intérieurs et extérieurs, connaitra nombre de soubresauts et de revirements, mais finalement aboutira au Code civil.

Entre 1789 – 1793, la politique envers les étrangers est marquée par l’euphorie, le romantisme et la volonté d’universalisme : on voulait faire participer à cette grande aventure révolutionnaire tous les étrangers sur le territoire en en faisant des « citoyens français » dotés des mêmes droits politiques et libertés que les Français d’origine, certains étrangers devenant ainsi Français « de plein droit » sans le demander, voire à leur insu !

> Lire l'article complet sur Histoire-Généalogie.com, partenaire de GeneaNet

Histoire-Généalogie.com