Il y a ceux qui publient toutes leurs données sans se soucier de savoir si cela ne dérange pas les personnes mentionnées, bien vivantes. Il y a ceux qui ne publient rien sur Internet de peur qu'on exploite leurs données à des fins malveillantes. Il y a ceux qui publient leur arbre généalogique mais qui ne veulent pas que la moindre information soit recopiée. Il y a ceux qui traquent la moindre mention de leur nom sur Google pour en demander l'effacement, y compris sur les arbres de GeneaNet. Il y a ceux qui exigent l'effacement de la mention d'un arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père mort en 1820, sur l'arbre de quelqu'un d'autre. Il y a ceux qui masquent prudemment les personnes vivantes. Il y a ceux qui publient tout ou qui ne publient rien, et qui s'offusquent que d'autres fassent de même...

Bref, il y a de tout, dans tous les sens, et chacun a une bonne raison d'expliquer son cas et de vouloir prouver qu'il a raison.

Face à un Internet de plus en plus présent, avec ses bruits infondés, ses fausses infos, ses spams, virus ou escroqueries bien réelles, on ne surfe plus comme on le faisait il y a dix ans, naïvement et en toute insouciance, et bien entendu on ne publie plus son arbre généalogique sans se soucier des conséquences de cette publication.

Il est bon de rappeler qu'en la matière, la seule attitude censée que l'on puisse adopter est celle qui respecte la loi. Certes, on peut ne pas être d'accord avec elle, mais on ne peut en aucun cas l'ignorer : il s'agit de la loi Informatique et Libertés. Celle-ci protège les mentions de personnes vivantes et de leurs enfants mineurs. Sur GeneaNet, nous sommes attachés au respect de cette loi, c'est pourquoi nous vous fournissons des outils qui vous permettent de gérer le masquage de ces personnes comme vous l'entendez.

Le schéma ci-dessous vous montre comment une même personne peut être affichée sur un arbre, de façon complète, partielle ou totalement masquée.


cnil.jpg
Pour utiliser les options de masquage de GeneaNet et bien les comprendre, lisez attentivement notre page explicative dans nos pages d'aide :

[ Protection de la vie privée ]