larnagol4.jpgQui êtes-vous ?

Je suis Jean-Louis Morel. Je pratique la généalogie depuis près de 40 ans, mais je vais ici parler au nom des quatre créateurs du site « Mémoires de Larnagol » : Anne-Marie Duviau, Janie Whyld, Patrick Issaly et moi-même.
« Mémoires de Larnagol » est un site mémoriel multimédia. L’objectif est de collecter et de diffuser tout ce qui se rapporte à Larnagol, petit village du Quercy. Anne-Marie et Patrick y ont des racines, mais Janie et moi n’en avons aucune.

Chaque personne a en charge une partie du projet : Anne-Marie et Janie, qui habitent à Larnagol, collectent les documents et réalisent les interviews. Patrick se charge de l’aspect technique. Je m’occupe de la mise en forme des documents, de la rédaction et la mise en ligne.


Comment est née cette initiative ?

Il y a quelques années, un habitant d’une commune voisine à commencer à écrire une monographie de Larnagol. En juillet 2012, lors d’une réunion à ce propos, nous avons pensé qu’il serait intéressant de compléter ce livre par un site internet. Cela présentait deux avantages par rapport au livre : l’absence de limite et la multiplicité des médias qu’offre le web. C’était enfin l’occasion de diffuser des enregistrements sonores réalisés au début des années 2000 et encore inexploités.

De plus, la monographie couvre la période ancienne en étant plus légère sur les XIXe et XXe siècle. Nous voulons être complémentaire en apportant un éclairage sur cette période plus récente. Les généalogistes essayent souvent de remonter le plus loin possible. Je pense qu’il est au moins aussi important de conserver la mémoire plus récente avant que ceux qui l’ont connue ne nous quittent. Le côté multimédia apporte un plus au projet : nous collectons les manuscrits, les textes, les plans et les photos bien sûr, mais aussi les enregistrements sonores et vidéos. On trouve beaucoup de sites mémoriels, mais, à ma connaissance, il y en a peu qui exploitent les possibilités multimédia d’internet.


Quelles ont été les réactions face à votre projet ?

Nous avons entamé ce projet en novembre 2012. En janvier 2013, nous avions une « maquette » que nous avons soumis à quelques personnes. Nous n’avons reçu que des encouragements. En avril 2013, nous avons fait une présentation sonorisée dans la salle des fêtes avec un projecteur et un grand écran. Les habitants, notamment les plus vieux qui n’ont pas internet, ont pu voir concrètement le projet et surtout entendre leurs récits. Tout le monde a été enthousiasmé et il n’y a eu aucune réaction négative. En fait les habitants du village sont contents de voir qu’on n’oublie pas leur passé, leur histoire.

Lors de la présentation, il y avait quelques enfants qui ont écouté avec un intérêt certain. Qu’en restera-t-il dans leur tête ? Je pense qu’on ne le saura pas tout de suite.


larnagol2.jpgQuel temps cela vous prend-il ?

Patrick et moi avons consacré tout notre temps libre pendant 4 mois pour finaliser la maquette du site. Cela a été assez long car nous voulions pouvoir proposer une approche thématique en même temps qu’un accès par type de média.
Nous avons ensuite passé 2 à 3 mois pour fignoler les détails et commencer à nourrir le site.
 Janie a réalisé près d’une vingtaine d’heures d’enregistrement sonores. A chaque fois que je retourne à Larnagol, je passe de nombreuses matinées pour numériser des documents ou des photos, rencontrer les gens, discuter, noter....

Bien sûr, on parle ici de bénévolat (le comité des fêtes ne finance que l’hébergement). Mais ne doit-on pas plutôt parler de passion ? Et quand on aime, on ne compte pas.

Quel serait votre souhait le plus cher quant à l'évolution de votre projet ?

Qu’il soit terminé, mais c’est une utopie : on découvre des nouvelles sources tous les ans.
Une des meilleures choses à souhaiter, c’est qu’il serve d’exemple aux généalogistes d’aujourd’hui. Qu’il leur donne envie de laisser tomber (provisoirement) les « collections d’ancêtres » et les « remontées jusqu’à Charlemagne ». Qui ne s’est pas trouvé face à une photo du début du XXe siècle à se demander qui était la(les) personne(s) qui y figurai(en)t ?

> Après la présentation du projet et de leurs auteurs, retrouvez la seconde partie de cette interview la semaine prochaine, nous y évoquerons plus particulièrement le contenu du site.


[ Le site "Mémoires de Larnagol" ]