Le plus ? Pour chaque photographie ancienne, une photographie de 2013 faite à l'endroit même où les photographes étaient à l'époque y est superposée: en bougeant une poignée rouge, vous vous retrouvez tantôt en 1914, tantôt en 2013, pour pouvoir apprécier le moindre changement dans le paysage ! 

Au bas de l'article, une carte vous permet de repérer les lieux de la capitale où ont été pris chaque cliché. 

Il y a trois mois, Rue 89 nous proposait déjà dix autres photographies. Elles sont toutes originaires d'une même collection, celle du banquier Albert Kahn, qui avait envoyé des photographes réaliser des autochromes dans 60 pays. 

L'entreprise ne s'est pas toujours révélée aisée pour les photographes de Rue 89, qui se sont parfois heurtés à de véritables "murs": de nouveaux immeubles érigés là où se tenait autrefois le photographe.

Mais il y a également eu de belles réussites! Comme la photographie du métro porte d'Auteuil, où des policiers ont accepté de poser là où les militaires étaient postés en 1920. Les habitants des quartiers ont également mis la main à la pâte, puisque certaines personnes âgées ont accepté de commenter les autochromes aux journalistes et que la gardienne d'un immeuble a pu les introduire dans une chambre de bonne à quelques mètres à peine de là où avait été pris le cliché de l'esplanade des invalides. 

- Les photographies de la Fondation Albert Kahn : http://albert-kahn.hauts-de-seine.net/archives-de-la-planete/mappemonde/

- Les 10 premiers clichés comparés par Rue 89 : http://www.rue89.com/rue89-culture/2013/03/24/paris-1914-2013-en-photos-grimpez-dans-notre-fabuleuse-machine-remonter-le

- Les 10 clichés réalisés ce mois-ci : http://www.rue89.com/rue89-culture/2013/06/23/paris-1900-2013-photos-dix-nouveaux-voyages-fabuleuse-machine-a-remonter-temps-242722


- Vignette : La place de la Concorde, Paris, 19 Juillet 1914 (Autochrome de Stéphane Passet, Musée Albert-Kahn)