Les personnes qui trouvent leur nom depuis un moteur de recherche comme Google, ignorent pour la plupart les fondements d'une recherche généalogique. En tapant leur nom (et/ou prénom), ou par d'autres moyens, ils peuvent arriver sur votre arbre.


On observe alors trois types de réactions :

  • la plus courante, c'est l'indifférence (tout le monde n'est pas passionné de généalogie !).
  • La seconde, voir son nom ou celui de l'un des membres de sa famille, même décédé, et consulter son arbre généalogique, peut être positive (chouette, mon arbre généalogique !), voire susciter des vocations.
  • La troisième est la plus ennuyeuse, c'est l'incompréhension, qui engendre souvent le rejet (je n'ai pas demandé à voir mon nom publié sur Internet !).

Pour éviter ce phénomène, deux possibilités d'information ont été prévues pour les visiteurs non connectés.

1/ sur l'arbre généalogique


C'est la nouveauté récente : un message d'avertissement apparaît systématiquement sur toute fiche de tout arbre aux visiteurs non connectés, "à propos de cette page" :

bloc.jpg

Ce message leur permet de comprendre ce qu'est GeneaNet et où ils se trouvent. Il est adapté au contenu de l'arbre s'il y a des personnes masquées ou non (la phrase apparaît ou n'apparaît pas), et si l'arbre est collaboratif (plusieurs accès "éditeur") ou pas.


Le lien "> contact" qui figurait sous la photo du propriétaire de l'arbre a été remplacé pour l'occasion, c'est désormais un bouton "Page-contact du propriétaire" plus visible qu'auparavant.


2/ sur la page-contact


Si les explications n'ont pas satisfait l'internaute, celui-ci va alors chercher, et c'est bien naturel, à contacter celui qui a publié son nom. Il va donc se rendre sur votre page-contact.
Comme les adresses e-mail sont masquées, dans un souci de protection des propriétaires des arbres, l'internaute peut alors cliquer sur le lien suivant :

"Vous n'êtes pas membre de GeneaNet et vous êtes personnellement mentionné sur cet arbre ? Quels sont vos droits ?"

contact.jpg

Un menu va apparaître, récapitulant la loi et, si le plaignant estime que sa requête est légitime et entre dans le cadre de la loi, il peut cliquer ensuite sur "Contacter le propriétaire de l'arbre", puis lui laisser un message en mettant en copie GeneaNet le cas échéant.


Nous n'insisterons jamais assez : lorsque vous publiez votre généalogie, assurez-vous de ne pas diffuser d'informations sensibles. Masquez vos contemporains si vous n'êtes pas sûr, ou veillez à ce qu'ils vous donnent leur accord au préalable. Nous considérons que GeneaNet ne doit pas trancher à votre place, et il serait fort dommageable d'interdire tout bonnement la présence de contemporains, leur indexation étant un gage supplémentaire de dénicher d'éventuels cousins.

Pour des pratiques plus sereines de la généalogie, il est important que chacun respecte son prochain, et si tout le monde se montre compréhensif et ouvert, c'est l'image de la généalogie toute entière qui s'en trouvera améliorée.


> Pour débattre des aspects juridiques de cette question, merci de vous rendre dans nos forums de discussion, un débat ne peut pas être entamé via les commentaires du blog.