Ce milliard d'individus sur GeneaNet, c'est grâce à tous les passionnés de généalogie qui, depuis 1996, partagent sur GeneaNet leurs arbres généalogiques. Alors un grand bravo à vous tous !

milliard.jpg

Rappelons ce qu'il concerne, l'explication est relativement simple : une personne mentionnée dans un arbre = incrémentation du compteur de 1.
Une-parisien-2.jpgBien entendu, ce chiffre d'un milliard est à relativiser : il n'y a pas un milliards d'individus différents sur tous les arbres car ils sont nombreux à apparaître en plusieurs exemplaires... et c'est tant mieux, sinon GeneaNet ne vous servirait pas à grand chose : ces doublons permettent de mettre en avant les cousinages entre internautes, mais aussi de confronter les différentes sources d'information.
Nous encourageons d'ailleurs toutes les personnes qui publient leur généalogie à donner ces sources : soit par leur simple mention, soit par la publication du document numérisé d'origine. Il est important que les visiteurs puissent appréhender au plus près la réalité d'une information. Les sources sont, de plus, prises en compte lors des résultats affichés après une recherche (voir la note suivante concernant l'indice GeneaNet).

Mais tout de même, voilà un symbole fort, car chaque jour de nouveaux arbres apparaissent et le nombre d'individus référencés ne cesse de s'accroître.

Ne vous y trompez pas : publier votre généalogie sur GeneaNet est une étape essentielle de vos recherches, et vous êtes de plus en plus nombreux à l'avoir compris. C'est la garantie que vous allez pouvoir retrouver des cousins qui vont  apporter leurs connaissances et vous permettre de progresser là où vous étiez bloqué.

Nous entendons souvent "je n'ai pas publié mon arbre car je n'ai pas terminé mes recherches", ou "parce que je ne suis pas certain de ce que j'ai trouvé". Quelle erreur ! C'est justement en publiant votre généalogie que vous allez pouvoir obtenir, en retour, de précieuses informations et ainsi fiabiliser vos données, les modifier et, dans tous les cas, les faire avancer.

Nous tenons également à remercier le journal "Le Parisien" dans son édition du 1er septembre, qui a publié un article très bien documenté sur la généalogie en 2012, et qui a mentionné les plus gros sites de généalogie en nous octroyant sa Une. La généalogie a certes le vent en poupe, mais c'est un domaine qui reste encore relativement méconnu du grand public : lorsqu'un média s'y intéresse, on ne peut que s'en féliciter.

Alors encore un grand bravo à vous et n'hésitez plus : publiez votre arbre, et rendez-vous pour... le deuxième milliard ?