boudarel.jpg1/ Présentation

Nom, prénom, âge : Boudarel, Sophie, 41 ans
Commune de naissance : Rambouillet (78)
Commune de résidence : Paron (89)
Date de début des recherches : 1994


2/ Questionnaire de Proust adapté aux généalogistes

Ce que m'apportent mes recherches généalogiques.
Un étonnement sans cesse renouvelé. Tout ce qui a été vécu pour arriver à la dernière pousse de l’arbre ne cesse de me surprendre. Cela apprend l’humilité.

Ce que j'attends de mes recherches généalogiques.
Je n’attends rien. Faut-il en attendre quelque chose ? La généalogie m’apporte beaucoup de choses mais je n’attends rien d’elle.

Mon principal défaut quand je fais ma généalogie.
Lorsque je consulte les registres j’ai du mal à rester sur ma lignée Sosa. Je vais m’attarder sur tout ce qui m’intrigue, une mention, un nom ou me laisser emporter sur une branche cousine alors que le but premier de ma recherche n’a pas avancé.

Ce que je déteste par-dessus tout en généalogie.
La seule question qu’un non généalogiste pose : « jusqu’à quand tu es remontée ? » La généalogie n’est pas une accumulation de dates et d’actes.

Ce que j’apprécie le plus chez un généalogiste.
La passion de l’échange, de l’entraide.

Les erreurs commises en matière de généalogie, qui m’inspirent le plus d’indulgence.
Toutes. J’ai écrit il y a quelques temps un article intitulé « To be or not to be une truffe en généalogie ». Il y a eu beaucoup de réponses d’amis généalogistes qui ont avoué leur « pire » erreur. Personne n’est parfait !

Mon ancêtre favori (et pourquoi).
Marcel Simard, mon grand-père. J’écris beaucoup à son sujet. Il est la raison de mes débuts en généalogie. Sa vie ressemblait à un roman de Zola. Les photos que j’ai de lui me sont précieuses, son regard perçant est chargé d’histoire.

Mon personnage historique favori.
Alexandra David-Neel

Le personnage historique que je méprise le plus.
Hitler

Ma plus grosse surprise ou émotion lors de mes recherches.
Ma plus grosse émotion date de décembre 1995. Un an après avoir envoyé ma première requête pour obtenir le dossier d’abandon de mon grand-père, Marcel Simard, je reçois cette grosse enveloppe. Dedans se trouvent les réponses à beaucoup de questions. Grâce à ces recherches j’ai pu écrire l’histoire de mon grand-père. Mon père m’a avoué avoir appris beaucoup de choses sur son père grâce à mes recherches. Ce fut une deuxième grosse émotion.

L'événement historique qui a le plus bouleversé mon histoire familiale.
La seconde guerre mondiale, cause du décès de mon grand-père, Marcel Simard.

Si je devais me réincarner en l'un de mes ancêtres, ce serait lequel ?
Philomène Hurault, mon arrière-grand-mère. Petite je me postais devant son portrait photo comme attirée par un aimant.

Mes patronymes favoris.
Saisdubreil, pour sa rareté. Goupil, pour sa fréquence (ce qui demande d’être organisée lorsque vous faites une recherche sur un Pierre Goupil en Ille-et-Vilaine !)

Ma devise.
Prendre du plaisir.



Sophie Boudarel sur GeneaNet : http://www.geneanet.org/profil/sbouda/Sophie-Boudarel
Le blog de Sophie Boudarel : http://lagazettedesancetres.blogspot.com/