Les actes de mariage du 17ème siècle et, dans une moindre mesure, ceux du 18ème siècle, sont effectivement souvent libellés ainsi :

Un tel et une telle « se sont présentés à l’église de …, leur paroisse, pour y recevoir la bénédiction nuptiale, et moi, prêtre soussigné, leur ai donné cette bénédiction en face de Notre Mère sainte Eglise … »

Ou :

« se sont mariés et épousés par paroles de présent, en face de l’Eglise dudit lieu… »

Ou encore :

« Telle date, j’ai reçu à la célébration du mariage, en face de la sainte Eglise Catholique, un tel et une telle… »

Ou une autre formulation semblable. Mais Le mariage a bien été célébré à l’intérieur de l’église, et non pas devant l’église ou à la porte.
En fait, la mention « devant l’église » signifie que Le mariage a été célébré à l’église, en présence d’un prêtre, et en respectant les règlements civils et canoniques de l’époque. L’Eglise a ici le sens d’institution religieuse .

Concernant Le sens et les formules juridiques du mariage catholique, on peut ajouter le petit livre suivant : « Origine et contenu du sacrement de mariage catholique et Pourquoi le mariage protestant n’est-il pas un sacrement ? » par Chantal Cosnay, aux Editions Lacour, 2003.

Jean Bernard LAURENT
Généalogiste professionnel à Saint Bel (69)
Pour la CSGHF

Dans le cadre du partenariat entre GeneaNet et la Chambre Syndicale des Généalogistes et Héraldistes de France , un généalogiste professionnel, répond chaque semaine à vos questions. Utilisez le formulaire prévu à cet effet pour nous transmettre vos questions. Attention, nous vous rappelons que les questions transmises à la Chambre doivent avoir un caractère d'intérêt général et être les plus précises possibles (sur les lieux et les dates en particulier). 

Pour vos recherches plus personnelles,
pour vous aider à décoincer une branche bloquée de votre arbre,
n'hésitez pas à Consulter l'annuaire de la Chambre Syndicale !