Rendons-nous sur l'adresse du site, facile à mémoriser : www.morbihan.fr. Sur la page d'accueil, on trouve tout de suite le lien qui nous intéresse, le petit encart situé sur la gauche. Suivons-le par un clic.

GeneaNet - les archives du Morbihan en ligne

"Les racines de l'avenir", tel est le nom du projet, nous présente ensuite ce que l'on va pouvoir consulter. On notera que toutes les communes ne sont pas encore en ligne. Il faudra attendre courant 2008 pour les registres d’état civil des communes de Lanvénégen à Ploemel et de Ploemeur à Rieux, avec d'autres "bonus" très utiles au généalogiste : le cadastre « napoléonien » de 1802 à 1901, et courant 2009 les registres d’état civil des communes du Roc-Saint-André à La Vraie-Croix, de 1793 à 1906.


GeneaNet - les archives du Morbihan en ligne

Hormis les communes déjà en ligne, on pourra également faire un joli bon dans le quotidien de nos ancêtres en lisant la presse ancienne, 181 titres étant disponibles et couvrant tout le XIXe siècle jusqu'à 1937.

Nous cliquons donc sur "Consultation du fonds état civil". La page qui apparaît tranche dans le graphisme du site, mais on comprend vite son utilité quand on connaît les difficultés inhérentes à l'ouverture de chaque site d'archives en ligne...

GeneaNet - les archives du Morbihan en ligne

On prendra donc son mal en patience, et surtout, on ira vérifier que l'on possède bien le "greffon" (on dit plus souvent le plug-in) Java, qui nous permettra de consulter les archives. Si vous ne l'avez pas, téléchargez-le, suivez bien les instructions et l'opération devrait se dérouler sans problème.
Lorsqu'après une série conséquente de "F5" (la touche qui permet d'actualiser la page) apparaît enfin le symbole qui suit, il ne s'agit plus que d'une question de secondes avant que s'affiche la fenêtre de consultation :

GeneaNet - les archives du Morbihan en ligne

Si votre plug-in Java est correctement installé sur votre navigateur, vous allez maintenant voir s'ouvrir une nouvelle fenêtre.

Nous précisons que nous n'avons pas pu tester l'ouverture d'un compte après avoir vu apparaître l'avertissement suivant (nous avons cliqué sur "accéder au système", mais par la suite, dans aucune autre tentative de connexion ce message n'est réapparu).

GeneaNet - les archives du Morbihan en ligne

Revenons sur la page d'accueil de consultation : celle-ci se présente d'abord vierge de toute image, puisque nous sommes invités à d'abord choisir le document à consulter via le menu de gauche.

GeneaNet - les archives du Morbihan en ligne
La première chose à faire, c'est évidemment choisir une commune. On peut soit cliquer sur le bouton (1) et taper quelques lettres, ou tout simplement chercher dans la liste alphabétique !

GeneaNet - les archives du Morbihan en ligne GeneaNet - les archives du Morbihan en ligne


Une fois la commune sélectionnée, s'il existe une information particulière sur celle-ci, elle est affichée. On sélectionne ensuite le type de registre désiré
Le bouton (2) permet de retourner au tout début de l'arborescence, alors que le (3) permet de remonter d'un cran lorsque l'on est hésitant.

Une fois que le registre est affiché, sa consultation reste simple. En haut, une barre de navigation intuitive pour passer au plus vite d'une page à l'autre. A la gauche de celle-ci, une série de boutons que nous allons détailler ci-dessous.

GeneaNet - les archives du Morbihan en ligne

1 : outil main, pour déplacer l'image en cliquant dessus (le pointeur de votre souris se transforme en petite main)
2 : mode souris, pour revenir à la souris habituelle (pointeur petite flèche, on utilise les ascenseurs du navigateur)
3 : zoom, une fois le bouton cliqué, il suffit d'un clic gauche pour le zoom + et d'un clic droit pour le zoom -
4 : mode de visualisation, afin de visualiser votre image de différentes façons (avouons que nous n'avons pas compris son utilité)
5 et 6 : rotation gauche et droite
7 : contraste et luminosité
8 et 9 : avancer ou reculer d'une page
10 : imprimer
11 : télécharger

Petite particularité pour le site des AD56 : le bouton de zoom est conservé par défaut de page en page sur son dernier réglage, ce qui s'avère au final assez pratique.