DSCN1633.JPG
Le cimetière de Biot

Remercions d'abord MM. Galichon et Thébault, qui ont bien voulu faire le déplacement au cimetière de Biot, le premier pour vérifier qu'il y avait bien des tombes Moutet dans le village, et le second pour y prendre quelques photos.

 moutet1.JPG
Caveau J. Moutet

Nous y découvrons avec émotion quelques personnages évoqués au cours de nos précédentes recherches. Le vieux cimetière de Biot  contient 3 tombes au nom de Moutet, et l'étude des noms inscrits sur le marbre nous confirme qu'au moins 3 descendants de Louis Moutet ont vécu à Biot jusqu'à une date très récente, puisque Ange Perdoncini, probablement un fils ou petit-fils de Marie Antonie Moutet, épouse de Jean Marc Perdoncini y est enterré, il est décédé en 2004.

Il n'y a pas de Perdoncini inscrit dans les pages blanches, mais peut-être des filles mariées y vivent-elles aujourd'hui.

La mairie de Biot, contactée, ayant prévu de diffuser quelques lignes sur notre feuilleton généalogique dans son bulletin municipal de juin, cela nous permettra peut-être d'en savoir plus sur cette famille, certaines personnes ayant connu la famille Perdoncini, voire les parents de Marie Antonie, se manifesteront peut-être ?

Ces mentions nous appellent à quelques réflexions. D'abord, Marie Antonie Moutet : sur son acte de naissance en 1885, les mentions marginales indiquaient qu'elle était mariée à un Jean Marc Pardoncini, il y a donc eu faute d'orthographe dans le nom de son époux, puisqu'il fallait lire Perdoncini, un nom par ailleurs très probablement d'origine italienne, et bien que l'on ne trouve pas de Perdoncini dans la liste des immigrants italiens venus s'installer dans les Alpes-Maritimes entre 1880 et 1935 (sur le site du Conseil Général), le doute n'est guère possible.

Ensuite, nous faisons connaissance avec les prénoms usuels de nos héros : Marie Antonie est inscrite sous le nom de Marie Perdoncini 1885 - 1974 (nul doute possible au vu des dates, c'est bien elle), ce dont on pouvait se douter : le premier prénom est l'usuel, bien que cela n'ait pas toujours été le cas au cours des époques et selon les régions.

Le caveau ou est enterré Marie nous donne probablement le nom de tous ses enfants : Georges (1905- 1926), Guy (1914-1998, une médaille, sans doute militaire, accrochée à côté de son nom), et Ange, avec une seule date de décès : le 15 avril 2004.

Sur l'autre mur du caveau, ce sont les noms des parents et grands-parents maternels de Marie que l'on retrouve, à savoir la famille Maurin. Le nom de Marius Maurin nous est inconnu, mais sa date de 1859 nous permet de vérifier rapidement qu'il s'agit bien d'un fils de Nicolas Maurin et Marie Granelle, et donc d'un oncle de Marie.

Caveau de famille Lambert Moutet

Le caveau "famille J. Moutet" donne également plusieurs noms. Grâce aux noms de jeune fille des femmes, nous retrouvons aisément leur origine : il s'agit de la famille de Jacques Joseph Moutet, le cousin du père de Marie.
Y figurent ses parents Lambert Auguste et Anne Constans, son épouse Marie Josseran, sa soeur Marguerite Henriette, et d'autres qui sont certainement ses enfants : Augusta et Henri.
Nous trouvons aussi la mention d'une Jeanne Moutet née Dolzy, et d'un Jacques Dolzy mort pour la France pendant la seconde guerre mondiale, décoré de la Légion d'honneur et de la Croix de guerre. Ces deux derniers, né à deux années d'écart, sont peut-être sa belle-fille et le frère de cette dernière.

Enfin, le dernier caveau, "Famille Lambert Moutet" est plus difficilement identifiable. Il ne peut pas s'agir du Joseph Lambert père de MArie, il n'y a donc parmi tous les Moutet retrouvés à Biot qu'une seule personne possible prénommée Lambert : Joseph Lambert, né le 24 août 1861, fils de Dominique, grand-oncle de Marie Antonie. Pour lui, nous n'avions trouvé ni mariage ni descendance, et sa naissance est indiquée dans le caveau 1860, mais l'erreur reste possible.

Caveau de famille Maurin - Moutet - Perdoncini

Toutes ces personnes, liées par le sang, se connaissaient probablement, et savaient qu'elles avaient une origine commune car elles descendent toutes de Joseph Moutet (1795-1865).
Mais leurs descendants jusqu'en ce début de XXIème siècle le savaient-ils ? Nous ne le saurons que si certains sont encore présents, et qu'ils lisent ce blog...