Cela engendre bien des tracas lorsque l’on désire gérer l’affichage des contemporains. En effet, si vous choisissez de masquer les personnes de moins de cent ans, vous allez cocher l’option (en anglais pour le moment) « hide_private_names » accessible via « Mon GeneaNet : Mon Arbre en ligne : Paramétrage des options de mon arbre en ligne ».
 En faisant cela, vous allez malheureusement, comme c’est indiqué, masquer également toutes les personnes sans dates.
Ce sera donc le cas de la plupart des ancêtres les plus éloignés qui figurent au sommet de vos branches, le cas des fratries comme lorsque vous mentionnez un témoin à un mariage, qui est parent des époux mais dont vous ne connaissez pas l’âge, etc.

Par ailleurs, l’absence de date engendre un phénomène gênant dans la composition des familles : au cas où l’ancêtre en question se soit marié plusieurs fois, ses conjoints ne sont pas affichés selon un ordre de date, pas plus que ses enfants lorsqu’il y en a plusieurs aux dates de naissance inconnues.

Si vous ne voulez pas prendre le risque d’utiliser « public if no date » qui vous permet de forcer l’affichage des personnes sans dates (et par conséquent aussi les contemporains, ce qui est bien souvent le cas car l’on connaît mieux l’état-civil de son arrière-grand-père que de son lointain cousin jamais rencontré de visu), il existe une astuce toute simple.

masquer.jpg

Celle-ci est valable dans tous les cas, et s’avère parfaitement gérable sur votre logiciel de généalogie préféré, ce qui signifie donc exportable via un fichier Gedcom sur GeneaNet : saisissez quand même une date ! Ce n’est pas parce que vous ne connaissez pas la date de l’acte que vous ne pouvez pas en saisir une approximative…

En effet, ce que notre module Arbre en ligne ne peut pas faire, vous êtes à même de le réaliser, il suffit juste de savoir compter.
Si un ancêtre s’est marié en 1683, vous pouvez en déduire sa naissance, « plus de 15 ans » par exemple, et donc né avant 1668. Il suffit d’indiquer « avant 1668 » et le module Arbre en ligne saura sans aucun problème que cette personne ne doit pas être masquée.
Pour un individu marié plusieurs fois, vous pouvez situer ses dates de mariage grâce aux naissances des enfants, et indiquer une union « avant telle date ». Idem pour un témoin présent à un baptême, si vous ne connaissez pas son âge et ne pouvez donc estimer sa naissance, vous pouvez quand même indiquer « décédé après telle date ».

Ce genre de calcul, s’il est utile à vos données publiées sur GeneaNet, l’est également beaucoup pour vos recherches. On peut ainsi facilement trouver une fourchette de naissance pour une femme, si l’on connaît tous ses enfants, en tenant compte de ses capacités à donner la vie : 10 ans pour un premier enfant (ayant eu le cas moi-même d’une naissance à l’âge de 11 ans, je suis devenu très prudent), 50 ans pour un dernier enfant (qui dit mieux ?), etc.

Une fois toutes les personnes sans date répertoriées, et une fois les dates approximatives saisies « avant », « après », « vers », ce travail ne sera plus à faire, et vous pourrez utiliser en toute confiance ce « hide private name » au nom barbare.