Explorez votre généalogie, publiez votre arbre généalogique, débuter en généalogie.

Nouveau site
Nouveau site Logo

Connexion

identifiant et/ou mot de passe oublié(s)


Le Blog Généalogie

24 octobre 2014

Nouveau : Loir-et-Cher, 385 000 mariages sur plus de 300 communes !

385 000 dépouillements d'actes de mariage
entre 1541 et 1913 sur plus de 300 communes
Relevés de mariages du Loir-er-Cher (41).

Ces données payantes ont été fournies par notre partenaire le Cercle Généalogique de Loir-et-Cher.

Faire une recherche

Découvrez "Sauvons nos tombes", notre nouvelle application pour tablette et smartphone !

sauvvons_nos_tombes_vign.jpgVous possédiez peut-être déjà l'application Geneanet, qui vous permet de consulter et modifier votre arbre en ligne. Nous sommes heureux de vous présenter une nouvelle application, consacrée à la sauvegarde des photos de tombes. "Sauvons nos tombes" comme son nom l'indique, vous permet de photographier toutes les tombes d'un cimetière simplement et rapidement. Présentation.

Lire la suite...

24 octobre 1914 : premières photos de destruction : Reims

Le_Petit_Journal_14-18.jpgCe jour-là, le Petit Journal publie pour la première fois des photos de destruction, quatre vues de ruines à Reims. Stéphen Pichon n'est pas dupe de la tentative du journal socialiste allemand qui a tenté d'amadouer les Français. Situation militaire : trois batteries allemandes détruites, la bataille, très violente, continue de la mer à la Bassée. Choses de guerre. Le sénateur Comot se penche sur les difficultés de la poste avec l'armée. Séquestrer, c'est bien, confisquer, c'est mieux. Un « Taube » a survolé Belfort. Victoires Russes : l'artillerie lourde sans effets contre Ivangorod. Zigzags de la ligne allemande dans le nord et en Belgique. « Sang fatal », le roman quotidien interrompu le 5 août, reprend sa publication.

Lire la suite...

23 octobre 2014

Une série d’abandons et une quête généalogique

logochro.jpgAu départ, une femme mystérieuse que l’on dit gitane (son physique et ceux de ces enfants sont très « typés ») : Anne Marie WEDLY. Son nom est peu commun pour la région Ile de France ce qui contribue au mystère. L’histoire qu’elle a raconté à sa famille est la suivante : elle a été mariée en première noce avec un allemand et à eu un fils, tous les 2 morts pendant la guerre.

Lire la suite...

Une histoire de cantinières… ou quand l’histoire d’une cantinière conduit à découvrir l’existence d’une autre femme ayant exercé ce métier à haut risque !

logochro.jpgVoilà une éternité que cette photographie me suscitait, ainsi qu’à ma famille, des questions sur l’identité de la personne. Pour nous elle restait un mystère mais, même s’il reste des zones d’ombre quant aux liens qui la rapprochent de la famille ALBERT, en très peu de temps, et grâce à la chance, nous venons de faire de très grands pas sur la connaissance de cette cantinière.

Lire la suite...

23 octobre 1914 : les allocations aux familles des mobilisés

Le_Petit_Journal_14-18.jpgCe jour-là, Ernest Vauquelin, pour le Petit Journal, crie à nouveau « dans le désert » pour que les aollcations aux familles des mobilisées soient versées régulièrement. Jean Richepin dénonce les sociétés secrètes allemandes qui, dès avant la guerre, cherchaient déjà à copier toutes nos inventions. Situation militaire : nous avons maintenu nos positions sur notre aile gauche, et légèrement progressé en Argonne et Woëvre. Communiqué anglais. Choses de guerre. Comment les Russes ont contraint les Allemands à une retraite précipitée. La flotte britannique sur le front du Nord. Les veuves de fonctionnaires conserveront la moitié du traitement de leur époux pendant la durée de la guerre. Témoignage accablant pour les Allemands d'un ingénieur genevois. Anvers déserté. Défense de parler français à Colmar.

Lire la suite...

22 octobre 2014

Conférence au CGHL (Louveciennes)

On nous communique :

29 novembre 2014 : conférence de Bruno BENTZ organisée par le Cercle Généalogique et Historique de Louveciennes : "L'incroyable réseau hydraulique de la machine de Marly"

Mairie de Louveciennes, salle Camille Saint-Saëns, à 15 heures.

Inscriptions : info@cghlouveciennes.fr

22 octobre 1914 : première photo de soldats et poème patriotique

Le_Petit_Journal_14-18.jpgCe jour-là, le Petit Journal diffuse, pour la première fois depuis le début de la guerre, une photo de soldats. Autre petite nouveauté : un poème dédié aux « Boches », par l'humoriste, poète et journaliste Hugues Delorme. Stéphen Pichon se demande pour qui nous prend notre ennemi. Situation militaire : violente bataille en mer du Nord, toutes les attaques repoussées. Le général Berthault publie son premier article dans le Petit Journal. Les allemands battent en retraite dans la région de Varsovie. Notes de campagne. À l'extrême Nord, les Belges battent les Allemands. Les succès serbes. Le bombardement de Cattaro.

Lire la suite...

21 octobre 2014

Exposition Centenaire de la Grande Guerre à Saint-Médard-en-Forez (42)

On nous communique :

La commission "Patrimoine" du conseil municipal de Saint-Médard-en-Forez (Loire) organise une exposition "Centenaire de la Grande Guerre" du 16 au 21 novembre 2014.

L'exposition débutera le dimanche 16, jour de la commémoration du 11 novembre à la salle d'animation du village et sera ensuite visible en Mairie du 17 au 21 novembre.

Le Geneanet nouveau est (presque) arrivé : testez-le !

logo_V5.jpgVous l'avez sans doute remarqué, la nouvelle version de Geneanet (la cinquième depuis sa création), est d'ores-et-déjà consultable par un simple clic sur le logo Geneanet, en haut à gauche de la page d'accueil. Cette version fait suite à un long travail de fonds nécessaire pour que nous puissions poursuivre l’aventure...

Lire la suite...

21 octobre 1914 : sur le front des Flandres

Le_Petit_Journal_14-18.jpgCe jour-là, le Petit Journal fait un point précis sur les batailles qui se déroulent sur le front des Flandres. Au Maroc. Situation militaire : on signale des progrès sur divers points du front malgré une forte résistance. Le bilan du vandalisme. Les Allemands battus sur la Vistule auraient perdu 30000 hommes. Deux cuirassés français ont été lancés : la « Normandie » et la « Flandre ». Lettre d'un allemand pour montrer « où ils en sont ». Les tentatives autrichiennes contre le mont Lovcen ont échoué. Les mines de Normandie appartenant à des sociétés allemandes, vont être mises sous séquestre. Les Hindous, les Canadiens, les Australiens... et les Hugarugas. Un croiseur  japonais détruit par une mine. Le sang d'un médecin transfusé à un soldat.

Lire la suite...

20 octobre 2014

20 octobre 1914 : pourquoi les enfants ne peuvent pas aller se battre

Le_Petit_Journal_14-18.jpgCe jour-là, l'édito du Petit Journal revêt un lyrisme exacerbé comme sait bien le faire Jean Richepin, qui explique aux enfants, désireux d'aller se battre comme leurs aînés, pourquoi ils ne peuvent pas les rejoindre. Les manœuvres austro-allemandes en Italie. Situation militaire : nous avançons vers Lille, nous occupons toujours Thann, progrès britanniques au Nord, attaques repoussées en Belgique. Les serbes repoussent les Autrichiens. Les Russes brisent l'offensive austro-allemande. Article du Journal de Genève évoquant une ouverture qui s'est produite dans les lignes allemandes. Une tranchée monstre : le canal du Nord. La tsarine infirmière. Et si l'on ne pouvait pas restaurer la cathédrale de Reims ? Pour la santé de la France.

Lire la suite...

19 octobre 2014

19 octobre 1914 : il faut suivre l'exemple des anglais

Le_Petit_Journal_14-18.jpgCe jour-là, le Petit Journal, sous la plume de Jean Lecoq, affirme que la France devrait se méfier des usines allemandes implantées dans le pays, et faire comme les anglais qui ont vite épuré d'éventuels espions chez eux. Édito de Stephen Pichon concernant l'Italie, qui n'a toujours pas choisi son camp. Situation militaire : progression de notre aile gauche, attaques repoussées sur l'Yser. L'Allemagne, ennemie du genre humain. Le roi des Belges affirme sa confiance en la victoire finale. L'artillerie russe peut répondre aux 420 allemands. Le Kronprinz et le garde du château. D'après le New-York Herald, la bataille de l'Aisne fut un échec pour l'Allemagne. Ce qu'on fait et ce qu'on dit dans la capitale allemande.

Lire la suite...

18 octobre 2014

18 octobre 1914 : livre d'or des enseignants tombés pour la France

Le_Petit_Journal_14-18.jpgCe jour-là, le Petit Journal annonce que le Bulletin de l'Instruction Publique publie sa troisième liste de blessés (une aubaine pour les généalogistes du siècle prochain). France et Roumanie. Situation militaire : calme relatif sur tout le front, à notre aile gauche les progrès continuent. Le convoi d'un soldat. Les Allemands réduits à la défensive sur le front russe. Le baptême du feu, premier témoignage d'un journaliste autorisé à se rendre sur le front. "Aux faisceaux !". À propos du cardinal Ferrata. Trois déplacements ministériels. Disponibilités militaires de l'Empire britannique. Un article de l'ex-Président Roosevelt. Le député-maire de Lens aurait été remis en liberté par les Allemands.

Lire la suite...

17 octobre 2014

17 octobre 1914 : les listes de blessés seront diffusées dans le Petit Journal

Le_Petit_Journal_14-18.jpgCe jour-là, le Petit Journal annonce que pour rassurer les familles les listes des blessés seront diffusées dans leur quotidien. Jean Richepin, dans son édito, se demande s'il n'exagère pas en évoquant la monstruosité des allemands, mais il en conclut que non. Situation militaire : "partout nous tenons". Grande bataille sur la Vistule. L'abbé Moreux évoque la comète de Guillaume II le Sanguinaire. Nord : occupation de Lille, tentative d'assaut sur Calais, après le bombardement d'Arras. "Pendant la guerre", de belles planches en couleur en hommage au bon esprit des soldats, éditées par le Petit Journal, en vente partout. Mort de M. di San Giuliano, ministre des affaires étrangères italien. L'université d'Aix offre asile aux universités belges.

Lire la suite...

- page 1 de 516